AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Es'vuir, apprenti Sheikah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
triforce

Es'vuir

Poussin assassin

avatar
Poussin assassin

Messages : 5
Inscription : 16/06/2016

MessageSujet: Es'vuir, apprenti Sheikah   Jeu 16 Juin - 23:48



Es'vuir



Informations

Age : 17 ans
Surnom : A force de suivre Narilin partout… Un certain nombre, à commencer par "Poussin". Ou Choupeikah.
Race : Sheikah
Camp : Narilin ! … Donc Zelda. Et contre Ganondorf !
Loisirs : Stalk… Suivre Narilin partout, et accomplir ses devoirs de Sheikah.
Particularités : Assassin-espion en formation !

Feat avatar : OC, par alexzappa (www et www)
Rang personnalisé :
Code:
<font color=#223344>Poussin assassin</font>

Pouvoirs

-Flammes colorées : Es'vuir peut changer la couleur des flammes ! Y compris leur faire prendre des teintes anormales, ou plusieurs teintes à la fois. Cela n'a pas beaucoup d'utilité, mais c'est joli et ça l'occupe.

-Quelques capacités dans le domaine des rituels, encore en cours d'apprentissage - et de catastrophes les rares fois où il a mis ses nouvelles connaissances en pratique

Description Physique

Es'vuir n'a pas échappé aux cheveux presque blancs portés par la majorité des Sheikahs, même si les siens, qu'il porte longs, ont facilement des reflets un peu bleutés. A côté d'eux, sa peau paraît bien plus mate qu'elle ne l'est, bien qu'il soit, de toute manière, très loin d'avoir une peau couleur de neige. Au moins est-il relativement facile de le reconnaître comme un Sheikah.

Entre sa taille plutôt petite et son corps très fin, il n'a clairement pas la puissance physique nécessaire pour être un guerrier redoutable. Ce qu'il ne veut pas être, au demeurant, et il préfère l'agilité à la force, la première étant, à son sens, bien plus utile pour un futur espion et assassin. Se déplacer silencieusement sur la pointe des pieds lui plait plus que frapper fort.

Certains lui ont déjà dit - plus ou moins gentiment - qu'il avait un physique de fille. Pour ses cils plutôt longs, sa bouche délicate ou, tout simplement, sa silhouette mince ? Cela dépend peut-être des gens, mais Es'vuir n'aime pas trop l'entendre dire. Cela lui rappelle qu'il n'aime pas particulièrement son corps, il ne le trouve pas vraiment beau. Trop mince, trop anguleux à certains endroits et aux muscles trop marqués à d'autres…

Mais il a plus important à faire que s'occuper de son apparence, et cela se voit également dans le choix de ses vêtements. De couleurs plutôt neutres ou discrètes, choisis pour leur côté pratique et non pas esthétique, ils se ressemblent plus ou moins tous. Des tuniques simples, à manches longues ou courtes, des pantalons solides, des bottes, un manteau pour les voyages ou les moments froids… La base, en somme.

Description Mentale

L'existence d'Es'vuir tourne autour de quelques personnes uniquement, qui focalisent la majorité de ses sentiments et de ses comportements. Des sentiments au demeurant plutôt exacerbés, et qui suffisent à eux seuls à témoigner de son émotivité, contrairement à son apparente indifférence calme.

Tout d'abord, il y a Narilin. Narilin, son protecteur, son mentor, celui qui lui a réappris à rire et celui qu'il veut protéger et aider au mieux de ses capacités, tout en sachant que pour l'heure, l'autre est bien plus fort que lui. Il l'admire, le respecte, l'adore. Les sentiments des Sheikahs pour ceux envers qui ils sont loyaux, en somme. Bien sûr, Es'vuir l'éprouve également envers la reine, mais Narilin passe avant, pour lui. Et s'il l'embête à cause de son sérieux, lui donne des surnoms et lui fait des blagues, que le jeune homme râle ou rit en réaction, il ne lui en veut jamais longtemps. A part quelques exceptions, il est rare qu'il garde rancune envers quelqu'un pendant longtemps...

Ensuite, il y a Ganondorf. L'Ennemi. Celui qui a fait énormément de mal, à l'ensemble de la population et du pays. Un homme qu'il hait et qu'il rêve souvent de tuer. La haine excessive est un mauvais sentiment, il le sait, mais il ne peut s'en départir. A ses yeux, rien de bon ne peut venir du roi Gerudo, et, si sa loyauté ne l'en empêchait pas, il prendrait le risque de tenter de le tuer à la première occasion venue. Heureusement, sa patience est suffisante pour qu'il ne soit que frustré de ne pas pouvoir agir pour le moment…

Et pour finir, il y a Soren. Si Es'vuir ressent la même haine pour le maître et le serviteur, celle qu'il éprouve envers le renégat est plus personnelle, et davantage teintée de mépris. Personnelle, car c'est Soren qui est responsable de la mort de son grand frère Méarl. C'est sa main qui a mis fin à ses jours. Et chargée de mépris parce que c'est un traître, un Sheikah qui a renié son peuple et son allégeance pour se mettre au service d'un monstre.

Bien évidemment, ils ne sont pas les seules personnes importantes aux yeux de l'apprenti Sheikah. La reine l'est également, et sa fidélité envers elle n'est pas un simple mot. Mais il ne l'a que peu rencontrée, n'étant qu'un apprenti, et elle reste un personnage plutôt lointain, à ses yeux, presque comme une divinité.

Ce qui n'est pas le cas d'Impa, qu'Es'vuir connait relativement bien. Mais la protectrice de Zelda l'intimide trop pour qu'il se rapproche réellement d'elle. A moins que ce ne soit à cause de sa cuisine… ?

Histoire

Ses yeux étaient fixés droit devant lui. Assis, sans bouger, il attendait, alors que les adultes parlaient, non loin de lui. En se concentrant, il aurait pu entendre toute leur conversation, mais il ne s'y efforçait pas, et seules des bribes lui parvenaient. Jeune, mais vu les circonstances… Porté volontaire… C'était une voix qu'il connaissait bien, celle de son oncle.

La voix qui lui répondait lui était bien moins familière, mais même cela n'attisait pas suffisamment sa curiosité pour qu'il tende l'oreille ou tourne les yeux dans cette direction. En réalité, il ne releva le regard du mur qu'il fixait uniquement lorsque les deux hommes arrivèrent devant lui. Dédaignant le frère de sa mère, il fixa l'inconnu, gardant le silence jusqu'à ce qu'on lui parle.

"Es'vuir ? C'est Narilin, celui qui a demandé un apprenti. Tu lui expliques pourquoi tu as voulu être celui qui venait ici ?"

Le jeune Sheikah acquiesça, sans tourner les yeux vers son oncle. Pourtant, il ne prit pas la parole immédiatement. Pourquoi il avait voulu être choisi pour être proposé à Narilin comme apprenti… A cette pensée, un visage envahissait son esprit, parasitant chacune de ses pensées. Un visage qui avait les mêmes yeux ambrés que les siens…

Es'vuir regarda dans le vide quelques secondes, absorbé, puis le flou abandonna ses yeux. Cela faisait deux ans que ce visage le poursuivait, dès qu'une occasion, un détail lui permettait de se manifester. Cela faisait deux ans qu'il vivait ainsi, et même s'il avait commencé à se remettre, il s'y était surtout accoutumé…

"Je suis le frère de Méarl. Je veux servir la famille royale, et plus rester au village," déclara-t-il simplement, d'une voix ferme bien que chargée d'émotion.

Que pensa Narilin d'une telle annonce ? Es'vuir n'en savait rien, ne pouvait rien en savoir. Mais il resta immobile, trop immobile, comme une statue, jusqu'à ce que les adultes prennent une décision le concernant. Les traits crispés de son visage ne se détendirent que lorsqu'il entendu qu'il pouvait rester.

Ainsi commença son apprentissage au château. S'il n'était peut-être pas le plus doué des Sheikahs, il avait pour lui la détermination - ou l'entêtement ? - et la persévérance. Plusieurs fois, son professeur le retrouva, endormi, après avoir passé la nuit à travailler quelque chose qu'il n'avait pas suffisamment bien réussi la veille.

Il faut dire que rien d'autre ne semblait l'intéresser dans la vie. S'entraîner, devenir plus fort… Pour faire honneur à son frère ? Pour honorer sa mémoire, lui qui avait été lâchement assassiné par un traître au sein même de leur peuple ? Il ne s'en ouvrit à personne. Il ne parlait pas, à vrai dire, de Méarl, mais restait renfermé sur lui-même. Il ne se rapprochait même pas des autres Sheikahs présents au palais.

Sans doute s'y serait-il enfoncé de plus en plus s'il n'y avait pas eu Narilin. Sans qu'Es'vuir ne s'en rende compte, il s'attachait toujours plus à son professeur, dont les plaisanteries et tours de magie devinrent bientôt la seule chose qui parvenait à le faire rire. A l'arracher à ses pensées sombres, dans un premier temps, puis à le faire réellement rire.

Et il s'attacha à Narilin, d'une affection exclusive, presque farouche. Il n'exprimait toujours pas, parlait toujours peu, mais ses regards parlaient pour lui, ses gestes, aussi, lorsqu'il pouvait faire quelque chose pour l'aider. De l'amour ? Non, il n'était pas amoureux de lui, mais son attachement n'en était pas moins fort.

Au fil des mois, ce sentiment ne fit que se renforcer, devenant bientôt l'égal de la haine qu'il ressentait contre celui qui était, pour lui, le responsable de ses malheurs et de ceux du pays. Les responsables, plutôt. Soren, et la cause de la trahison du renégat, Ganondorf. Et ces deux sentiments opposés le poussaient à redoubler d'efforts lorsque Narilin lui apprenait à devenir un assassin.

Mais avec le temps, un autre changement vint. Es'vuir remarqua, au fil du temps, que malgré ses sourires et son humour, Narilin n'allait pas forcément bien. Et que, puisqu'il le cachait, il ne voulait pas d'aide ou de soutien… A moins qu'il ne le trouve trop jeune pour s'adresser à lui ? Quelle que soit la raison, Es'vuir préféra ne rien dire. Il n'en oublia pas pour autant ce qu'il avait remarqué, et veilla encore plus sur son aîné.

Et à force de veiller et de s'inquiéter… Un jour, alors qu'il voulait lui demander quelque chose, il vint frapper à la porte de sa chambre et n'obtint aucune réponse. Inquiet, il fit des aller-retours dans le couloir, puis se décida à passer par la façade extérieure pour jeter un oeil par la fenêtre. Si jamais il était arrivé quelque chose à Narilin…

Ce fut ainsi qu'il découvrit la manière dont son professeur prenait du repos. A nouveau, il ne le lui avoua pas et n'y fit pas la moindre mention. Mais à partir de ce jour, il fit son possible pour lui offrir autant d'occasions que possible de se reposer en toute tranquillité, entre les missions. Tout comme il passa chaque minute à se ronger les sangs, dès que l'autre était en mission.

Il se mit alors à rêver du jour où il pourrait enfin le remplacer, pour l'aider et lui ôter ce poids de ses épaules. Et il décupla ses efforts pour y parvenir, se démenant comme jamais pour apprendre et intégrer tout ce qu'on lui enseignait.

Puis vint une nouvelle qui vint briser l'équilibre qu'il avait fini par trouver. Ganondorf était de retour. Il était libre, de retour sur Hyrule, et certainement prêt à recommencer ses horreurs. Et Soren était auprès de lui. Les deux responsables de la mort de son frère venaient de réapparaître… Le caractère du jeune Sheikah s'assombrit à nouveau, alors que des pensées de meurtre revenaient le hanter.

Et Après ?

Prénom/Surnom:Hibou.
Age : … D:
Comment as-tu découvert le forum ? Chat.
Pourquoi t'être inscrit(e) ? Dragon.
Comment trouves-tu le forum ?Very Happy
Autre chose à ajouter ? Piou !
… Et je suis Soren.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
triforce

Ganondorf Dragmire

Elu du Malin

avatar
 Elu du Malin

Messages : 336
Inscription : 20/01/2014
Localisation : Un peu partout

MessageSujet: Re: Es'vuir, apprenti Sheikah   Jeu 16 Juin - 23:54


Bienvenue à toi !

Comme souvent (oui, c'est pour le doute, tout ça !) la fiche est très agréable à lire, et il n'y a rien à redire sur le contexte ou quoi que ce soit !
Tu es donc validé avec plaisir, et je demande de suite à un admin de se charger du reste !

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
triforce

Soren

Sheikah renégat

avatar
 Sheikah renégat

Messages : 370
Inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Es'vuir, apprenti Sheikah   Jeu 16 Juin - 23:59


Je m'en suis chargé, poussin haineux ! ♥

(Oui, je me parle à moi-même ! Et alors ? D: )

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
triforce

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Es'vuir, apprenti Sheikah   


Revenir en haut Aller en bas
 
Es'vuir, apprenti Sheikah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HOSPITTLER - Apprenti Chapelain (F - N)
» Un apprenti panda...
» [ABANDON] Un jeune apprenti .
» l'apprenti sorcier
» Un druchii apprenti bourreau .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legend of Hyrule :: Prelude :: Votre Personnage :: Fiches de Présentations :: Fiches en Attente-
Sauter vers: