AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ayshell Xealyan ~ Commandant de la Garde royale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
triforce

Ayshell Xealyan

Amusons-nous ensemble ~ ♫

avatar
 Amusons-nous ensemble ~ ♫

Messages : 60
Inscription : 07/05/2013

MessageSujet: Ayshell Xealyan ~ Commandant de la Garde royale   Mar 7 Mai - 14:30



Ayshell Xealyan



Informations

Age : 23 ans
Surnom : . . .
Race : Hylien
Camp : Du côté de Zeld-Ganondorf
Orientation Sexuelle : Aventures d'un soir, ça compte ?
Loisirs : Faire mine de s'occuper de la protection du château, faire la fête, boire, danser, se promener à cheval, obéir à tous les caprices de sa soeur
Feat avatar :

Pouvoirs

Ayshell, contrairement aux membres de la branche principale de la famille royale, est totalement dépourvu de pouvoir. Mais son cimeterre maudit, lui, a une lame enchantée qui lui permet de faire deux choses.

*Lame empoisonnée : En puisant dans l'énergie d'Ayshell, la lame de son arme se couvre de poison, qui envahit tout le corps de son ennemi à la moindre blessure. Les effets sont divers, et plus ou moins forts selon les personnes, et vont de simples douleurs et contractions parcourant les muscles à une paralysie totale ou des hallucinations terrifiantes. Mais à chaque seconde où le poison est actif, l'énergie d'Ayshell est drainée, ce qui l'empêche de maintenir son pouvoir très longtemps ou de l'utiliser sur plusieurs personnes en même temps.

*Lame envoûtée : Le cimeterre d'Ayshell est tellement imprégné de magie qu'il peut détourner ou contrer des attaques magiques si son propriétaire est assez adroit pour le faire correctement. Cela dépend bien évidemment de la puissance de l'attaque ennemie, un sort puissant repoussera aisément le bras du jeune homme et le touchera sans qu'il ne puisse rien y faire.

Description Physique

Ayshell est un jeune homme de grande taille, relativement fin, dont l'attitude et les poses désinvoltes le rendrait presque dégingandé s'il n'avait pas été aussi souple. Ses cheveux d'un blond assez foncé sont coupés entre le court et le long, et forment des épis indisciplinés, que sa petite sœur compare parfois à la crinière d'un lion, pour son plus grand plaisir. Une mèche, sur le côté droit de sa tête, est plus longue que les autres, et il en fait une tresse serrée, terminée par une pierre d'améthyste, pour rappeler la couleur de ses yeux. Ceux-ci arborent en effet une belle couleur violette, aux teintes allant de l'indigo jusqu'au mauve selon l'endroit de l'iris et la luminosité. Ses lèvres fines sont souvent ornées d'un sourire, allant du pervers au méprisant, en passant par des tons provocateurs, hautains, voire parfois vaguement cruels.

Le jeune noble porte en permanence des vêtements dignes de son rang, mais ceux qu'il porte le plus sont bien évidemment son uniforme de commandant de la garde royale. Ses bottes noires remontent jusqu'au niveau de ses genoux, recouvrant même ceux-ci d'une légère protection à l'avant. Au dessus, ses cuisses sont recouvertes par un pantalon blanc agrémenté d'une bande dorée sur la partie externe de la jambe. Ces deux couleurs, le blanc et l'or, sont également celles de sa veste, bien que celle-ci arbore également du noir, au niveau du col et des manches, et un peu de rouge, à travers deux petites lignes verticales au dessus de ses cuisses, jusqu'à sa ceinture noire. Une épaulette d'or recouvre son épaule droite, tandis que le côté gauche de son corps est caché par une cape blanche décorée de liserés d'or, et à la doublure rouge. Il porte la plupart du temps des gants blancs en tissu fin.

Enfin, même si cela ne rentre pas dans son physique, il faut toucher deux mots des deux êtres qui comptent le plus pour lui. Tout d'abord, sa petite sœur, qui a sept ans de moins que lui. Lorsqu'ils sont debout côte à côte, le haut de sa tête lui arrive au menton. Elle a les mêmes cheveux que son frère, mais bien plus long et avec une frange qui lui tombe sur le front, et porte généralement une coiffe blanche décorée par une rose de même couleur, qu'Ayshell lui offre tous les matins. Leur différence la plus notable, outre leur taille, est leurs yeux, puisque les siens sont d'un magnifique vert lumineux. Quant à l'autre être, il s'agit de son cheval, un étalon fougueux âgé de deux ans seulement. Sa robe est d'un noir profond, tandis que sa crinière et sa queue, eux, sont aussi blancs que les vêtements de son maître, qui est très fier de sa monture et passe beaucoup de temps à s'en occuper - lorsqu'il n'est pas pris par ses obligations mondaines.

Description Mentale

Ayshell est un aristocrate. Plus que cela, il est l'héritier d'une branche collatérale de la famille royale, son arrière-grand-père étant le grand oncle du roi récemment disparu. Et il en a conscience, peut-être même trop. Sa fierté confine à l'orgueil, et il déteste plus que tout le ridicule, tout comme il ne supporte pas qu'on lui manque trop de respect lorsque l'on n'a pas le rang suffisant pour être son égal. Et est-il besoin de préciser qu'il est difficile d'être son égal à ses yeux, en vertu de son sang royal ?

Au delà de cela, il a un naturel assez insouciant, qui découle en partie de son sentiment de supériorité : il se sent intouchable, comme s'il n'avait à rendre de compte à personne - si ce n'est la princesse Zelda, mais il a tendance à l'oublier, ou à faire comme s'il l'oubliait. Cela le rend parfois assez négligent dans ses devoirs, mais pas au point de commettre des fautes graves ; il n'est pas inconscient à ce point-là. Toujours est-il qu'il ne s'occupe jamais personnellement des "simples soldats", ce qui crée parfois du désordre au sein des gardes, puisqu'il a tendance à laisser chaque capitaine faire comme bon lui semble. Sans compter qu'il préfère souvent faire la noce toute la nuit plutôt que de s'acquitter correctement de ses devoirs...

Car le jeune noble ne perd jamais une occasion de faire la fête, et en donne lui-même souvent au château, faisant couler l'alcool à flots et se couchant peu avant le lever du soleil - voire ne se couchant pas du tout certaines fois. Ces fêtes sont généralement l'occasion pour lui d'aventures d'un soir, voire de quelques jours, mais très rarement plus. Sa plus longue relation a duré un peu moins d'un mois, autant dire qu'il n'est pas prêt de se marier, hormis si des raisons politiques l'obligent à tisser une alliance matrimoniale. Certains regrettent de voir un noble aussi important ne pas se soucier d'avoir une descendance, d'autres, assez nombreux, remercient les déesses de ne pas avoir à supporter quelqu'un d'autre comme lui.

Une seule personne est capable de calmer son humeur hautaine ou noceuse : sa petite sœur, à qui il passe tout et dont il réalise toutes les demandes, qu'elles soient de véritables envies ou de simples caprices. Il se plie en quatre pour qu'elle soit heureuse et sourie, et est même capable d'abandonner son orgueil pour lui servir de chaperon, jouer avec elle, ou tout ce qui lui fera plaisir. Alors qu'il a tendance à être moqueur et à plaisanter à tout bout de champ, il redevient totalement sérieux dès qu'il s'agit de son petit oiseau, comme il la surnomme, et gare à ceux qui se moquent d'elle ou la critiquent, ils risqueraient de le regretter amèrement...

Mais cette apparence brillante et survoltée cache un lourd secret familial. Une malédiction issue de son arrière-grand-père, qui explique la couleur de ses yeux, unique au sein de la famille royale. Et à cause de cette malédiction, il est régulièrement victime de crises de catalepsie, au cours desquelles il est totalement incapable du moindre mouvement volontaire, restant figé dans la position où il est. Si quelqu'un d'autre change cette position, son corps se laissera faire, puis il n'en bougera plus, quelle qu'elle soit. Ces crises arrivaient avant à intervalles réguliers, et il prévoyait donc à l'avance que le onzième jour de chaque mois, il ne devait avoir aucune obligation pendant la journée et la nuit à suivre. Mais depuis quelques temps, à peu près depuis l'apparition d'étranges rumeurs dans la ville sur le retour de Ganondorf, elles sont devenues irrégulières, et même s'il les sent arriver avant de se retrouver paralysé, il ne peut plus les prévoir comme avant. En dépit du danger que cela pourrait représenter, il n'en a parlé à personne, bien trop fier pour avouer une telle chose.

Histoire


Tel sera ton destin...
Les rires d'un enfant s'élevaient dans les couloirs du palais depuis un moment déjà. Le petit garçon blond qui courait depuis une bonne heure, infatigable, s'arrêta soudain en entendant une voix féminine qui l'appelait. Un grand sourire aux lèvres, il se remit en marche après avoir fait demi-tour, rejoignant la servante venue le chercher.

"Jeune maître, madame votre mère m'a envoyée vous chercher. Le moment est enfin arrivé, votre sœur vient de voir le jour. Venez saluer sa venue au monde."

Le petit noble la suivit sans protester dans la chambre où sa mère se reposait sur le lit, la sage-femme venant de lui poser dans les bras le nouveau-né lavé pour qu'elle lui donne le sein. Ayshell s'avança et embrassa sa mère sur la joue avant d'observer sa petite sœur, fasciné pendant quelques secondes. Faya. Sa sœur. Puis il sourit et s'intéressa à autre chose, s'asseyant à côté de la tête de sa mère et jouant avec ses cheveux tout en lui racontant sa journée. Elle l'écoutait avec un sourire indulgent, consciente qu'elle ne pouvait pas en demander plus à un enfant de sept ans, tout en s'occupant de sa fille.

Quelques jours plus tard, alors que le jeune garçon lisait sur son lit, son père vint le chercher. Etonné mais heureux qu'il vienne le voir et veuille lui parler, il reposa son ouvrage et le suivit jusque dans son bureau, s'asseyant en face de lui, sur le fauteuil qu'il lui montra. S'amusant à balancer les jambes, puisque ses pieds ne touchaient pas le sol, il l'écouta attentivement.

"Ecoute-moi bien, mon fils, car je vais te raconter l'histoire de notre famille. Mon grand-père était l'un des fils du roi d'Hyrule de l'époque, et c'est avec lui que tout commence. Que ton histoire commence, Ayshell, alors souviens-toi bien de mes paroles.

Il était d'un naturel assez aventureux, et faisait fréquemment des expéditions dans les Pics blancs pour y chasser des loups blancs et ramener leur fourrure. Mais un jour, une tempête se leva soudainement, sans le moindre signe précurseur, et pour y échapper, il se précipita dans la grotte la plus proche, échappant de peu à la mort. Mais il ne s'y trouvait pas seul, puisqu'une meute de Lobos blancs s'y était réfugiée, et se déploya pour lui couper toute retraite, l'acculant vers le fond de la grotte...

Il recula lentement, son épée levée en une vaine tentative de défense, avant que les monstres ne l'attaquent. Il en occit plusieurs, mais la mâchoire de l'un d'eux se referma finalement sur son bras, le lui mordant cruellement et lui faisant lâcher son arme, qui tomba hors de portée. Assaillit de toutes part, il finit par s'effondrer contre la paroi de pierre, tâtonnant autour de lui en quête d'un autre moyen de défense. C'est alors que ses doigts se refermèrent sur la garde d'un sabre à la lame prisonnière d'un bloc de glace. D'un mouvement désespéré, il l'en arracha, et parvint avec ses dernières forces à infliger une blessure à chaque animal. Ils s'effondrèrent les uns après les autres, comme foudroyés par un violent poison.

Il s'écroula alors, inconscient et la main serrée sur la garde du cimeterre qui venait de lui sauver la vie. Mais ce n'était pas une arme comme les autres... Dès qu'il avait porté la main sur elle, ses pupilles avaient viré à l'améthyste, et une malédiction s'était emparée de lui. Cette malédiction est la mienne, et sera la tienne également. Nous sommes tous liés à cette arme maudite, ce mauvais sort se transmet à chaque fois à l'héritier le plus proche de celui qui vient de mourir... Cela sera ton cas lorsque je ne serai plus."


La fin de l'innocence
Ayshell avait treize ans ce jour-là. Ses parents l'avaient laissé avec Faya pour la journée, avec pour mission de veiller sur sa petite sœur pendant qu'ils se rendaient à un repas organisé par le roi dans les jardins. La petite fille était malade et ne pouvait pas sortir, et ils voulaient que quelqu'un reste avec elle. Le jeune noble s'était exécuté de mauvaise grâce, car il aurait largement préféré les accompagner à ce repas, mais il n'avait pas eu le choix.

C'est alors qu'il était au chevet de l'enfant malade qu'un serviteur entra, le teint pâle et visiblement bouleversé. Un éclair d'inquiétude traversa Ayshell en reconnaissant l'homme qui accompagnait ses parents au repas, et il se leva, déposant un baiser sur le front brûlant de Faya pour ne pas l'inquiéter, avant de suivre le domestique bouleversé.

Alors qu'ils se rendaient sur les lieux du banquet, un bloc de pierre, mal scellé ou abîmé par le temps, s'était détaché du mur d'enceinte des jardins. Il leur était tombé dessus en même temps, puisqu'ils étaient enlacés, et leur avait écrasé la tête, les tuant sur le coup. Même les pouvoirs de soin de la reine n'avaient pu leur sauver la vie.

Sous le choc, le jeune garçon passa plusieurs heures sans bouger, revenu s'asseoir à côté de sa petite sœur. Il la contemplait, dans le sommeil agité de sa maladie. Ils étaient seuls maintenant... Ils étaient seuls et sa sœur était malade... Elle était si chaude... Il se coucha à ses côtés et la prit dans ses bras, la serrant contre lui pour l'apaiser, comme s'il pouvait prendre sa maladie en agissant ainsi. Il n'en bougea pas jusqu'à ce qu'elle guérisse, et lui annonça le plus doucement possible que désormais, c'était lui qui s'occuperait d'elle, et qu'il la rendrait heureuse. Lorsqu'il se regarda dans la glace, il avait désormais les yeux améthystes.

Mais quelques années après, le malheur déferla de nouveau sur eux. Ganondorf envahit le bourg d'Hyrule et s'empara du château, passant par le fer tous ceux qui lui résistaient. Ayshall n'avait que seize ans, et Faya neuf, aussi furent-ils simplement enfermés dans leur chambre en attendant que l'assaut se finisse. Mais la fumée des feux qui se déclaraient de partout faisaient tousser la petite fille à la santé fragile, abîmant ses poumons. Voyant qu'elle peinait de plus en plus à respirer, il se décida et l'attacha sur son dos avec un morceau des draps, se servant du reste pour descendre par la fenêtre et s'enfuir à travers le jardin.

Mais les monstres de Ganondorf les rattrapèrent alors qu'il courrait à travers les plantes et l'attaquèrent, lui coupant une jambe au niveau du genou pour l'empêcher de continuer. Ils les jetèrent ensuite dans un des cachots du palais. Faya le soigna comme elle put, luttant contre la gangrène qui s'emparait peu à peu de son membre tranché. Elle s'épuisait dans ses soins pour sauver la vie de son frère, ne prenant aucun soin d'elle-même et lui donnant toute la nourriture qu'ils recevaient.

Fiévreux et souffrant, il la sermonnait malgré tout et lui ordonnait de s'occuper d'elle, mais il n'était pas en état de l'en empêcher, et elle continuait à s'obstiner à vouloir le sauver. Il la vit s'étioler au fil des mois, être de plus en plus maladive. Elle finit par cracher du sang en toussant, n'ayant plus que la peau sur les os, mais continuait à changer son pansement et nettoyer la plaie qui ne voulait pas se refermer. Puis un matin, près d'un an après, elle ne se réveilla pas. Sans plus personne pour s'occuper de lui, son état s'aggrava rapidement, mais il survécut tout de même un moment à sa sœur, car quelqu'un venait le nourrir chaque jour, le condamnant à une lente agonie. Il n'était plus en état de voir de qui il s'agissait, et ne savait même pas si c'était quelqu'un qui s'amusait de le voir souffrir ainsi, ou bien une bonne âme qui l'avait pris en pitié, mais qui ne se rendait pas compte de ce qu'il vivait à cause de lui.

Finalement, environ quatre mois après le décès de Faya, dont le cadavre pourrissait à ses côtés, il ferma à son tour les yeux pour ne plus les rouvrir, se laissant aller à la paix du néant et de l'oubli éternels.

Cette fois...
Je te protégerai...
Lorsque Ganondorf fut défait, la princesse Zelda usa de ses pouvoirs pour effacer tous les malheurs qu'avaient causés à Hyrule les actes du Seigneur du Malin, effaçant du même coup tout ce qui avait eu lieu pendant ces sept années. Ayshell se réveilla dans son lit avec une forte migraine qui le pliait en deux, une horrible sensation de froid et de solitude, et ses yeux qui le brûlaient comme si une douleur et une tristesse insurmontables lui avaient fait pleurer toutes les larmes de son corps. Mû par un besoin irrépressible, il se leva et tituba jusqu'au lit de sa sœur. Elle allait bien, même si son sommeil était agité.

"Les déesses en soient louées... Je te protégerai et je te rendrai heureuse, Faya... Je le jure..."

Il continua donc à élever sa sœur, son instinct protecteur encore plus aigu qu'auparavant, sans qu'il ne sache pourquoi. Il ne gardait aucun souvenir des années perdues, même si son âme en restait marquée sans qu'il n'en ait conscience. Il faisait de temps à autres des cauchemars terrifiants où il tombait sans cesse dans le néant avec lenteur, le corps déchiré de douleur.

Le jeune noble s'exerça à utiliser le cimeterre maudit qui était son héritage, apprenant à manipuler ses pouvoirs du mieux qu'il lui était possible. A vingt ans, il devint commandant de la garde royale, tâche à laquelle il devrait se consacrer entièrement encore maintenant s'il était pas aussi négligent vis-à-vis de ses devoirs.

Et Après ?

Prénom/Surnom: Baaaah Alice, j'ai paaaaas changé entretemps o/ Ou bien vous préférez Soren ? Ou Enyx ? °^°
Age : 21 ans
Comment as-tu découvert le forum ?  Euuuuuh... °°
Pourquoi t'être inscrit(e) ? Pasque èé
Comment trouves-tu le forum ? Agnah agnaaaaaah *o*
Autre chose à ajouter ? Bouh o/
Code du règlement: Code Validé ♥
(c) Codage de la fiche par Kee-Mey, Legend of Hyrule
   

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
triforce

Kee-Mey

Gardien du Temple du Temps

avatar
Gardien du Temple du Temps

Messages : 226
Inscription : 02/12/2012

Informations
DC: //
Camp: Zelda

MessageSujet: Re: Ayshell Xealyan ~ Commandant de la Garde royale   Mar 7 Mai - 14:41


Pouac ! o/
Dois-je vraiment te souhaiter la Bienvenue sur le forum, mon cher Capitaine des Gardes ?

Bref, très belle fiche, loooooooongue ! *_*
Et je n'ai rien à redire de particulier, si ce n'est que si tu ne fais pas bien ton boulot, tu vas m'entendre ! è.é

Je te valide avec plaisir, un rang, mon cher ?

_________________
Voir le profil de l'utilisateur http://crimi-azna.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
triforce

Ayshell Xealyan

Amusons-nous ensemble ~ ♫

avatar
 Amusons-nous ensemble ~ ♫

Messages : 60
Inscription : 07/05/2013

MessageSujet: Re: Ayshell Xealyan ~ Commandant de la Garde royale   Mar 7 Mai - 14:48


... Commandant. Commandant des gardes èé

Et je fais trèèèèès bien mon travail, sans compter que je n'ai pas à te rendre de comptes u.u

Breeeef, pour le rang, j'aimerais :
Code:
<font color=#336666> Amusons-nous ensemble ~ ♫ </font>

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
triforce

Kee-Mey

Gardien du Temple du Temps

avatar
Gardien du Temple du Temps

Messages : 226
Inscription : 02/12/2012

Informations
DC: //
Camp: Zelda

MessageSujet: Re: Ayshell Xealyan ~ Commandant de la Garde royale   Mar 7 Mai - 14:51


Rang mis, Capitaine
Amuse-toi bien sur le forum ! o/

_________________
Voir le profil de l'utilisateur http://crimi-azna.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
triforce

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ayshell Xealyan ~ Commandant de la Garde royale   


Revenir en haut Aller en bas
 
Ayshell Xealyan ~ Commandant de la Garde royale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mêlée] La garde royale prend les armes
» Règlement de la garde royale
» Ouverture du recrutement de la garde royale
» Avis de recrutement de la Garde Royale
» [Question] Titre, Lord Commandant de la Garde Royale (résolu)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legend of Hyrule :: Prelude :: Votre Personnage :: Fiches de Présentations :: Fiches Validées-
Sauter vers: