AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nothing but a broken heart... ♥ ~ Faelyn Hyraka [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
triforce

Invité

Invité

avatar

MessageSujet: Nothing but a broken heart... ♥ ~ Faelyn Hyraka [terminée]   Sam 23 Mar - 4:48




♦ Faelyn Hyraka ♦









    Age : 16 ans
    Surnom : Fay ou encore Fae
    Race : Hylienne
    Statut: Célibataire
    Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle
    Loisirs: Jouer du violon - Se battre à l'épée - Tir à l'arc - S'évader du château d'Hyrule sans en glisser mot à personne et ne revenir que lorsqu'elle en a envie, créant la panique générale chez ceux qui remarquent son absence - Équitation - S'occuper de sa jument blanche, Alombria.




Physique




Un tintement métallique au beau milieu de nulle part, tintement résonnant dans l’air brumeux baigné dans les rayons de l’astre solaire. Une prunelle d’océan capture vôtre regard, vous avez osé observer la silhouette encapuchonnée se tenant un peu plus loin sur la colline, sous un arbre solitaire, isolé de ses confrères. Une silhouette qui, même cachée par le tissu de sa cape, paraît fine et fragile, svelte et élancée. Son seul oeil, celui que vous ne pouvez délaisser aussi aisément que vous l’avez croisé, vous fixe avec curiosité, de même qu’avec méfiance. Une flamme meurtrière brille dans cet iris froid, dénué d’émotions ou presque. Une vue à en donner des frissons dans le dos. Le seul trait inhabituel que vous remarquez de son visage, c'est que son oeil droit est recouvert de bandages, qui cachent un trait qu'elle possède depuis sa plus tendre enfance : une prunelle rouge comme le sang.

Ses traits sont cachés dans l’ombre de son capuchon, mais on arrive à distinguer quelque peu son visage. On devine une grande beauté : un nez fin, des yeux très légèrement en amande, des lèvres fines et rosées. Une peau pâle, si pâle qu’on la dirait livide, sans défauts : une peau d’albâtre. Un fin sourire, sourire qu’on ne peut identifier exactement – Sadique ? Amusé ? Moqueur ? -, étire ses lèvres. On peut apercevoir de longues mèches d’une chevelure aussi blanche que la fraîche poudrerie d’un hiver glacial, aussi scintillante que les étoiles par une sombre nuit dégagée. Ces mèches ondulées et douces au toucher, elles semblent tomber interminablement : pourtant, leur longueur ne dépasse pas le bas de son dos.

La forme se retourne, sa cape tombe : on reconnaît Faelyn. Celle que l’on qualifie ‘d’ombre de Zelda’ puisqu’elle se tient toujours derrière elle lorsqu’on les voit ensemble. Le vent fait flotter gracieusement sa chevelure argentée dans son dos, la traîne de son habit blanc orné d’or aussi. L’or de ses bijoux reflète l’éclat du soleil levant avec brillance, les émeraudes couvrant ses mains luisent de mille feux. Sa beauté n’en est qu’avantagée.

On remarque l’épée qui repose dans son fourreau, accrochée à sa hanche. Le physique de Faelyn n’est pas celui d’une guerrière, mais qui aurait cru qu’elle pourrait se battre ? Elle n’est pas aussi forte que ces héros dont parlent les légendes, elle n’est pas aussi courageuse qu’eux, non plus. Mais elle sait manier l’épée, elle sait blesser ses ennemis mortellement. Ses muscles savent exécuter avec précision les mouvements nécessaires au combat, presque machinalement, comme si c’était leur seule fonction : frapper, abattre, tuer. Un véritable atout lors d’un combat, mais personne ne veut d’elle à leurs côtés.

Après tout… qui voudrait d’une femme au regard si froid, d’une fleur aussi… fanée ?


Mental




Une main se pose sur son épaule, elle la repousse. Elle lui criera de la laisser seule, qu’elle n’a besoin de personne. Le temps passe, pourtant, son chagrin ne la quitte pas, la fait sombrer plus profondément dans un océan de détresse. Insécure : un mot qui qualifie très bien cette jeune femme issue d’une autre branche de la famille royale de ce royaume, mais qui reste l’une des descendantes d’Hylia à part entière. Elle se laisse bercer par ses sibyllines pensées, ses rêves de jeunesse oubliés, tous ces souvenirs dont elle rêve de posséder. Sombre ne fait que commencer à décrire cette jeune femme.

La colère. C’est l’une des seules choses – pourtant nombreuses… – qui torturent l’esprit de cette princesse. Une colère terrible, à en faire trembler les montagnes, à en faire vibrer les murs de la plus solide construction imaginable. Certes, ce n’est qu’une façon de parler, mais c’est pour expliquer à quel point elle est en colère contre les déesses d’or. Contre ce qu’elles lui ont fait subir.

Observez ses traits : impassibles, vous direz. Les yeux avertis pouront facilement vous indiquer que non. Ses traits peuvent sembler figés dans la neutralité totale. Mais remarquez son regard, ses yeux : légèrement orientés vers le sol, à mi-chemin entre plissés et ouverts. De la tristesse. Sentiment qu’elle ne peut oublier, et ce, depuis ce fameux jour qu’elle ne pourra oublier.

Que dites-vous ? Que cette femme n’est qu’une incarnation des ténèbres ? Peut-être, mais il ne faut pas oublier qu’elle est Hylienne, et comme eux, elle a ses remontées et ses chutes, ses succès et ses échecs. Sa vie, pour elle, n’est qu’inutile : on ne se soucie pas d’elle, on ne l’aide pas – du moins, c’est ce qu’elle pense. Que ceux qui veulent lui offrir leur aide aillent la proposer ailleurs, elle se débrouille seule et ne veut se rapprocher de personne malgré ce sentiment urgent d’être aimée, appréciée, entourrée par des gens bons et justes qui la traiteront comme elle a toujours voulu être traitée : comme une personne normale, et non comme elle l’a été durant toute sa courte existence : comme une princesse.

Pourtant, l’avez-vous déjà vue alors qu’elle se trouve en compagnie des rares personnes qui arrivent à l’apprécier malgré cette sombre personnalité qu’est sienne ? Elle devient une toute autre personne : enjouée, drôle, serviable. Ce ne sont que quelques mots qui peuvent la décrire durant ces courts moments de bonheur, bonheur qui lui reste éphémère et qui finit par se dissiper avec le temps, comme il a emporté ses autres sentiments.

Que ce soit pour oublier la froideur de son propre regard ou l’agressivité de ses gestes pourtant empreints d’une grâce presque féline, cette jeune femme sortira seule afin de vider ses pensées, pleurer jusqu’à ne plus y penser, jusqu’à oublier. C’est dans ces moments où elle est complètement vulnérable qu’il est facile de la truquer, de la manipuler, de lui faire croire qu’on lui veut du bien alors qu’on ne veut que la blesser. Elle se laisse alors facilement charmer par les idées des autres, des plans qu’ils ont à lui proposer. Influençable, elle n’hésitera pas une seconde et acceptera sans rechigner quoi que ce soit, pour le meilleur ou pour le pire, et en assumera les conséquences par elle-même, que sa vie soit en danger ou non.

Et puis… qui veut d’une fille comme elle, de toute façon… ?



Histoire




Un soupir quitta ses lèvres, elle accota sa tête sur son poing. Acoudée au bord de l'unique et immense fenêtre de sa sombre chambre, au château, Faelyn observait le paysage sans grand intérêt, lassée. Elle n'osait pas bouger, elle n'osait rien faire. Elle refusait tout bonnement de bouger, demeurant immobile. Voilà déjà trois ans que ses parents sont morts. Un sourire étira la commissure de ses lèvres, un petit rire satisfait s'éleva dans la pièce dénuée de couleurs.

Déjà trois ans. Comme elle ne regrettait rien ! Ils avaient été si cruels avec elle, ne lui portaient jamais d'attention, et les seules fois qu'ils le faisaient, c'était pour la réprimander ou encore l'observer avec dédain... tout ça à cause de son unique petite différence ; ce fameux oeil rouge qu'elle a depuis sa naissance. Qu'elle a passé sa vie à cacher des autres derrière des bandages aussi blancs que sa chevelure, juste parce que ses parents en avaient honte. Que pouvait-elle y faire ? Ce n'était pas de sa faute si elle était née ainsi ! Mais puisque ce trait particulier qu'elle possédait leur paraissait beaucoup trop anormal, ils ont décidé de le cacher des autres, en faisant croire qu'elle était née avec un oeil manquant. Quelle excuse pathétique.

Elle serra les poings. La seule évocation de ses parents décédés lui rappelaient de mauvais souvenirs, ceux-là mêmes qui ont forgé sa si détestable personnalité. En effet, probablement que, si elle avait oublié les sept années que Zelda avait redonnées aux gens en plus d'effacer leur mémoire, elle aurait eu une toute autre vision de ses parents. Mais non, le hasard avait décidé de lui laisser ces mauvais traitements qu'on lui avait infligés ; des coups, des engueulades des plus intenses. Elle en sortait toujours vaincue, soit en train de pleurer ou encore avec une quelconque coupure dont le sang s'écoulait doucement. Et puis, il y avait ce fameux entraînement qu'on lui avait fait subir, celui qui rafermit ses muscles et élargit ses connaissances techniques en combat à l'épée. On la faisait travailler de longues heures, on lui disait que la meilleure façon d'apprendre était de le faire soi-même, alors on la forçait à se battre et on la blessait pour qu'elle apprenne à endurer la douleur des lames déchirant la peau. Durant sept ans elle avait enduré cela, et puis le même manège recommença lorsque sa cousine renversa le temps ; quatre années de plus qui lui semblèrent durer une éternité toute entière. Mais elle n'avait pas oublié les techniques apprises dans ce futur alternatif qui n'existait plus désormais, et rapidement, elle progressa plus loin dans son entraînement, devenant une redoutable guerrière sans aucune pitié, très habile au combat malgré son oeil 'invalide'.

Le sourire de Faelyn s'élargit à ces pensées. Quatre ans après le retour dans le temps occasionné par la souveraine, cette jeune fille avait finalement obtenu ce qu'elle avait toujours voulu, la vengeance. On croyait ses parents morts par la main de son père, qui aurait tué sa femme avant de se suicider par la suite, ou encore, qu'un meurtrier les aurait tués puis se serait sauvé, ce qui expliquerait pourquoi l'on n'a pas retrouvé le coupable. Mais... qui aurait cru qu'en fait, ils avaient été assassinés par nulle autre que leur propre fille ? Elle semblait si innocente, à l'époque ; jamais on ne l'aurait soupçonnée, surtout qu'elle avait prétendu être affligée par leur décès. En réalité, elle en jubilait.

Elle soupira. Depuis ce jour, elle n'avait rien fait de mal, d'aussi cruel. Ils l'avaient mérité, à force de la frapper ils ont fini par s'attirer sa haine et sa colère, et voilà ce qui arrive quand les gens ne s'attirent pas les bonnes grâces de cette descendante à part entière d'Hylia ; la Mort vous suit de près... à moins qu'elle n'ait simplement pas le goût de vous tuer, ce qui n'est pas rare.


Pouvoirs




Elle n'a pas encore conscience de son seul et unique don, mais celui-ci s'est déjà manifesté à quelques reprises par le passé, comme lorsqu'elle est très en colère. Elle ne sait pas que ce pouvoir est en réalité le sien, croyant que ce n'étaient que les circonstances qui se prêtaient bien à sa manifestation.

♦ Griffes de Lumière ♦

Ce pouvoir est assez simple, en fait. Faelyn peut créer une aura lumineuse autour d'un ou de ses deux bras et lui faire prendre la forme de longues griffes acérées autour de ses doigts, aussi tranchantes qu'une épée. La durée d'utilisation maximale pour ce pouvoir n'est pas encore déterminée puisqu'elle ne sait pas le contrôler encore, ni même comment l'activer.





Derrière l'écran !







    Prénom: Sabryna
    Age : 15 balais !
    Comment as-tu découvert le forum ? DC de Nami <3
    Pourquoi t'être inscrit(e) ? Pour la même raison que Nami ~
    Comment trouves-tu le forum ? Super beau :3
    Code du règlement: Ocarina of Time
    Autre chose à ajouter ? Plom ploooc ! o/


(c) Codage de la fiche par Kee-Mey, Legend of Hyrule
Revenir en haut Aller en bas
triforce

Invité

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Nothing but a broken heart... ♥ ~ Faelyn Hyraka [terminée]   Dim 24 Mar - 4:42


Un p'tit double-post tout pas beau pour avertir que ma fiche est finie o/
Revenir en haut Aller en bas
triforce

Kee-Mey

Gardien du Temple du Temps

avatar
Gardien du Temple du Temps

Messages : 226
Inscription : 02/12/2012

Informations
DC: //
Camp: Zelda

MessageSujet: Re: Nothing but a broken heart... ♥ ~ Faelyn Hyraka [terminée]   Dim 24 Mar - 19:36


Hey !
Re-bienvenue donc ♥

Fiche très bien écrite, rien à redire, tu es donc validée avec plaisir ! meow
Une idée de Rang, ma chère ?

_________________
Voir le profil de l'utilisateur http://crimi-azna.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
triforce

Invité

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Nothing but a broken heart... ♥ ~ Faelyn Hyraka [terminée]   Dim 24 Mar - 21:19


Oooh, merciii ! ♥

J'avais pensé à un truc comme " ♦ Broken Princess ♦ "
Revenir en haut Aller en bas
triforce

Kee-Mey

Gardien du Temple du Temps

avatar
Gardien du Temple du Temps

Messages : 226
Inscription : 02/12/2012

Informations
DC: //
Camp: Zelda

MessageSujet: Re: Nothing but a broken heart... ♥ ~ Faelyn Hyraka [terminée]   Dim 24 Mar - 22:03


Rang mis ma chère, amuse-toi bien sur le forum !

_________________
Voir le profil de l'utilisateur http://crimi-azna.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
triforce

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Nothing but a broken heart... ♥ ~ Faelyn Hyraka [terminée]   


Revenir en haut Aller en bas
 
Nothing but a broken heart... ♥ ~ Faelyn Hyraka [terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Royal Paladin] Broken Heart
» Cadaver Heart
» Team : Heart of Rathalos (ouverte à tous)
» Arcana Heart / Arcana Heart Full (pcb)
» [SOLVED] microphone broken? solid red lights

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legend of Hyrule :: Archives :: Archives :: Administration-
Sauter vers: