AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Volcania, terreur des Gorons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
triforce

Invité

Invité

avatar

MessageSujet: Volcania, terreur des Gorons    Mer 31 Déc - 18:46



Fiche de Liens

Nombreux sont ceux qui ne voient en moi qu'une brute féroce, qu'un Dragon mangeur de Gorons, une dangerosité à éviscérer à tout prix, orgueilleux et égo-centré. Bon, je ne cache pas que c'est ce que je suis. J'apprécie de me battre, je suis violent, ne retient pas mes coups et ai du mal à m'arrêter... Mais je ne frappe pas sur n'importe qui ou, en tout cas, pas sans raison. Aussi étrange que cela puisse paraître, j'ai un grand sens de l'honneur. Je reste un guerrier, bien sûr, et mon honneur va dans ce sens : Je ne m'attaquerai pas sans raison à plus faible que moi, et je respecterai ceux qui parviendront à me battre avec tout le respect que l'on doit à ceux qui sont plus forts que nous-même. Dans la même veine, je ne supporte pas la lâcheté. Un lâche en particulier me fait sortir de mes gonds...

Mais je ne suis pas que cela. Non, je suis aussi quelqu'un de protecteur... Vraiment ! Ce qui m'appartient, je le protège jalousement. Possessif ? Oui, aussi, ces deux notions vont de paire pour moi. Ce qui m'appartient n'appartient pas aux autres. Et je me battrai pour que cela reste ainsi, en particulier par rapport au Mont du Péril. Cette montagne est mienne, et le restera. Je réagit vivement à tout ce qui peut me toucher ou toucher ce qui m'appartient, impulsif comme je suis.
J'ai aussi du mal à rester concentrer sur une seule chose trop longtemps, et je suis quelqu'un de versatile. Je me laisse facilement porter par mes émotions... Et peut sauter de la joie à la colère à cause d'un détail, par exemple, par contre, je ne suis pas quelqu'un qui cache ses émotions. Il est assez facile de lire en moi...

Avoir passé une grande partie de ma vie à l'état d'un squelette ne m'aide pas à être patient. Au contraire, je bouge tout le temps et ne reste pas inactif si je peux faire quelque chose, même si c'est simplement faire les cent pas.
De même, comme je ne pouvais rien faire, je me suis trouvé un passe-temps assez... spécial, dirons-nous. Je compose des poèmes. Je passe des heures sur chaque rime, jusqu'à trouver celle qui me plaît le plus... Et je garde ces vers au plus profond de ma mémoire.

Que dire de plus ? Cela peut sembler étrange à certains, mais je n'apprécie pas le mensonge. Je suis franc oui, même si parfois, cela ne fait pas plaisir de se voir énoncer ces quatre vérités...

En savoir Plus ?


En ce moment même...

Lève-toi et vole [Enyx/Xynë]
Je commençai à perdre courage. Ganondorf m'avait-il oublié ? Allais-je rester à jamais coincé sous la forme d'un fantôme ? Toujours était-il que j'étais coincé dans le Temple du Feu...
Mais, semblant répondre à mes prières, le Gardien de la Triforce s'est présenté à moi, et sa magie m'a rendu vie...


Rien pour le moment.

Revenir en haut Aller en bas
triforce

Invité

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Volcania, terreur des Gorons    Mer 31 Déc - 18:55



Je recherche

Des ami(e)s ?
Ou, tout du moins, des alliés. Après tout, dans un camp comme dans l'autre, les alliés ne manquent pas. Bien sûr, je suis quelqu'un d'assez difficile, et si vous vous décidez à vous lier avec moi, il faudra s'attendre à ce que je vous demande des choses bien particulières... Votre façon de vous comporter sera pour moi le meilleure moyen de savoir si je vous apprécie ou non.
Je peux être un peu difficile, oui. Mais une fois mon amitié gagnée, on peut compter sur moi dans n'importe quelle situation.

Des ennemi(e)s ?
Ah, des ennemis... Je n'en manque pas, vous devez vous en douter. Tout ceux qui se trouve du côté de la Princesse ou de Darunia sont, de base, mes ennemis. Je suis certain que cela peut mener à de très intéressantes rencontres.
Et il doit bien exister, quelque part sur ce monde, la divinité qui m'est opposée...

Des connaissances ?
Cela ne manque pas, bien sûr.
A voir avec les intéressés, comment ces rencontres tourneront...

Des amant(e)s ?
Je dois bien l'avouer, le contact humain me manque. Après toutes ses années, coincé dans un corps qui ne peut rien toucher... Je vais me montrer tactile avec ceux qui me plaisent.
Que ces amants soient une rencontre d'un soir ou une connaissance un peu plus approfondit, homme, comme femme, je suis ouvert à tout.
Mais ne vous attendez pas au grand amour. Je m'attache, certes, mais pas ainsi.

Revenir en haut Aller en bas
triforce

Invité

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Volcania, terreur des Gorons    Mer 31 Déc - 22:34




Mes connaissances


Ganondorf Dragmire
Celui que tous nomme Seigneur du Malin... Je l'apprécie, vraiment. Et pas seulement parce qu'il est une des rares personnes à m'avoir battu en combat singulier... Sans m'avoir tué ensuite.
Je le respecte, et lui obéis, tant que ses ordres ne vont pas à l'encontre de mes principes...


Enyx Vael/Xynë
Enyx... Je ne le connais pas réellement. Et il ne m'intéresse pas plus que cela, contrairement à son... autre lui. Je ne sais pas comment expliquer réellement cela, mais c'est amusant... Et je lui doit la vie.
Jamais je ne pourrais le remercier assez pour ce qu'il a fait pour moi, par deux fois, déjà. Me redonner la vie... J'ai une dette envers lui, et je ferais tout ce qui est nécessaire pour m'en acquitter, au moment venu.


Soren Kleyn
Aah, Soren... A la base, déjà, je n'apprécie pas les Sheikah. Après tout, ce sont eux qui ont construit un village sur le flanc de ma montagne.. C'est à cause de cela que j'en suis réduit à ce que je suis aujourd'hui. Mais alors lui... Lui, je ne peux pas le voir.
C'est sans doute la personne la plus lâche qu'il m'a été donné de voir. S'il n'était pas le second de Ganondorf, il serait disparu depuis bien longtemps...
Alors je prends mon mal en patience, et je l'évite autant qu'il m'est possible de le faire.


Link
Ce héros de pacotille... Je me souviens encore durement de la morsure du fer de son épée dans mes chairs, de la force de la masse des titans sur mon crâne... La douleur revient même, de temps en temps, risquant de me rendre fou de douleur.
Je lui arracherai la tête la prochaine fois que je le verrais...

Revenir en haut Aller en bas
triforce

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Volcania, terreur des Gorons    


Revenir en haut Aller en bas
 
Volcania, terreur des Gorons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gorthol, l'Heaume de Terreur
» terreur et machine de guerre
» [Terreur] Le survivant James Herbert!
» [1500] Ulthwé dans l'Oeil de la Terreur
» moi goronrond le roi des gorons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legend of Hyrule :: Archives :: Archives :: Administration-
Sauter vers: